Antoinette Fouque - Espace des femmes

Image Antoinette Fouque - Espace des femmes

Antoinette Fouque, du MLF à l'AFD

Le MLF a vu son nom déposé pour parer toute récupération. Le droit des femmes a été le combat de la vie d'Antoinette Fouque Au début des années 80, la grande militante quitte le Mouvement de libération des femmes lorsqu'elle part pour les USA. Le MLF, à ce moment victime de de querelles internes, perd de l’influence. A la fin des années soixante-dix, Antoinette Fouque et d'autres militantes font le choix d'enregistrer le MLF avec le statut d’une association.

Antoinette Fouque invente le mot "féminologie", puisqu'elle exécre les "-isme" qui, d'après elle, font penser à une doctrine. Naturellement, Antoinette Fouque a pris part à quelques ouvrages collectifs ainsi qu'à de nombreux entretiens. "Le dictionnaire universel des créatrices" est édité sous sa direction, il raconte quarante siècles de création des femmes.

Editrice et libraire

Les livres dont les auteurs sont des femmes sont proposés dans sa première librairie dans le quartier de Saint-Germain-des-Prés à Paris. Elle crée sa propre maison d'édition, appeléeLes Editions des femmes en 1973. Les Librairies des femmes ouvrent dans la foulée. Lieux d’échanges, les librairies créées par Antoinette Fouque restent ouvertes de 11 heures à minuit. Antoinette Fouque a vu combien les femmes tiennent une place mineure dans le secteur du livre en côtoyant les milieux littéraires parisiens.

La jeunesse d’Antoinette Fouque

Antoinette Fouque ressent les problèmes que connait une femme lorsqu’elle assume ses rôles d'épouse et de mère tout en ayant une profession quand elle donne naissance à sa fille dans les années 60. Son enfance se déroule paisiblement sereine dans un quartier défavorisé de Marseille. Antoinette Fouque conservera toute sa vie un enracinement politique marqué à gauche de ses années passées dans un quartier prolétaire.